LOGO NO JazzBresilien.png

ADD 1 TECO

(2022)
Singles1_vf.jpg

« Add 1 teco – la toute première samba en 9/4 – est le fruit d’une astucieuse modification rythmique de la samba qui sort des sentiers battus. »

Claude Thibault, Sorties Jazz Nights

JAZZ BRÉSILIEN

(2018)

«  Rodrigo Simões vous fera vite oublier le froid et les embruns de l’hiver avec Jazz brésilien. Avec ce nouvel album qui met en vedette la chanteuse Sonia Johnson et le saxophoniste Jean-Pierre Zanella, nous tenons un disque résolument joyeux et dansant. »

Christophe Rodriguez, Sorties Jazz Nights

« Jazz brésilien rime très souvent avec bossa-nova, mais Rodrigo Simões ouvre la porte à bien plus qu’au style inventé et popularisé entre autres par Antonio Carlos Jobim. Il nous emmène sur les chemins du maracatú, du forró et de la samba. »

Frédéric Cardin, ICI Musique

« Probablement influencé par une lignée de solistes comme Jim Hall, Pat Martino ou Toninho Horta, il trouve son phrasé, sa sonorité propre, tout en démontrant une belle qualité de jeu à la mandoline et à la guitare acoustique. »

Ralph Boncy, VOIR

« That’s really a discover. To me… you’re taking the classical stuff and you refresh it !!! »

Marty Lebovitz, Basa Basa, CKUT 90.3 FM

cover.jpg
FACTOR-Combined-CMYK-White.png
CanadaWordmark-Combined-CMYK-white.png
Meilleur album de jazz brésilien - Global Music Awards (médaille de Bronze)
Nomination meilleur album jazz vocal - 
Independent Music Awards
Les 5 meilleurs CD jazz 2018 du Québec - Sorties Jazz Nights
a0946558707_10.jpg

AOS VELHOS AMIGOS

(2013)

Aos Velhos Amigos ("aux vieux amis") est le premier album de Rodrigo Simões. Mélange de compositions originales et de chansons emblématiques du Paraná, il est un hommage à cette région peu connue du Brésil où le musicien est né. On trouve une reprise de Gambá, un thème folkorique de fandango, et de As mocinhas da Cidade, une chanson du duo country Belarmino & Gabriela.

La basse, l’accordéon, la mandoline, la guitare électrique, la guitare acoustique mais aussi la viola caipira sont à l’honneur.

La couverture de l’album offre une vue panoramique de l’incroyable canyon du Guartelá sous l’objectif de João Inácio.